Fabien Waksman

En 1999, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) où il est marqué par la rencontre de grandes personnalités musicales telles que Jean-François Zygel ou encore Thierry Escaich. Parallèlement il se forme à la composition auprès de Guillaume Connesson. Il reçoit le prix André Caplet de composition musicale de l’Académiedes Beaux-Arts en 2011 puis il est lauréat du grand prix Sacem de la musique symphonique l’année suivante dans la catégorie jeune compositeur. En 2021 il reçoit le prix René Dumesnil de l’Académie des Beaux-Arts. En 2022 il est triple lauréat du Grand Prix Lycéen des Compositeurs, du Prix des collégiens, et du Prix des Professeurs décerné par la Maison de la Musique Contemporaine. Il est également nommé professeur d’harmonie au CNSMDP à seulement 25 ans en 2006. Très vite il est sollicité par de grands chefs d’orchestre et d’importantes institutions : porté par son admiration pour Debussy et Stravinsky, il est particulièrement remarqué pour ses talents d’orchestrateur. En 2009, le chef d’orchestre Stéphane Denève lui commande les pièces symphoniques Solar Storm puis Le Parfum d’Aphrodite, dont il assure la création à la tête du Royal Scottish National Orchestra. 

En 2012, RadioFrance fait appel à lui pour une nouvelle pièce d’orchestre, Protonic Games, créée par Daniele Gatti à la tête de l’Orchestre National de France au Théâtre des Champs-Elysées. Une nouvelle pièce sera créée en mars 2023 par l’Orchestre National de France à l’Auditorium de Radiofrance. Il écrit en 2018 son premier concerto pour violoncelle et orchestre à cordes, Le rêve de Tzinacán, dédié à la violoncelliste Anastasia Kobekina. Un second concerto, pour piano cette fois-ci, est créé en 2020 lors de la finale du concours international de piano « Piano Campus » à Paris. Un troisième concerto pour l’accordéoniste Félicien Brut a été donné à l’automne 2021 avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, qui sortira en disque en novembre 2022 chez Warner. Pianiste de formation, la musique de chambre instrumentale et vocale tient une place importante dans son œuvre. Il collabore avec des interprètes tels que Eric Le Sage, Emmanuel Pahut, Paul Meyer, Jérôme Ducros, Jérôme Pernoo, Florent Héau, Mathieu Herzog, Eva Zavaro, Guillaume Vincent,  Claire-Marie Le Guay, Karol Mossakowsky, Félicien Brut, Romain Descharmes, Sarah Nemtanu, Brenda Poupard, ou encore les quatuors Hanson, Hermès et Aquilone. Il est régulièrement joué dans des festivals tels que Musique à l’Emperi, Auvers-sur-Oise, Les Folles Journées de Nantes ou le Centre de musique de chambre de Paris.  Il travaille actuellement sur une série de pièces destinées au duo formé par la trompettiste Lucienne Renaudin-Vary et l’accordéoniste Félicien Brut. Fabien Waksman a également composé plusieurs opéras commandés par l’Opéra National de Paris destinés au jeune public : L’oiseau de glace (2012) et Epic Falstaff (2013), tous deux et écrits en collaboration avec le metteur en scène et librettiste Florent Siaud. En 2014, il compose une grande fresque pour chœur d’enfants et orchestre sur un texte de William Blake, Europe, a Prophecy. En 2017 l’Orchestre National de Lyon crée La Clé d’argent, trilogie opératique rendant hommage à l’univers d’H.P. Lovecraft. Il approfondit son travail sur la musique vocale à travers la composition de Sumanga’ pour chœur et harpe sur une commande de l’Orchestre de Paris, œuvre librement inspirée de musiques traditionnelles issues du monde entier. Passionné de cosmologie, Fabien Waksman collabore avec l'astrophysicien Jean-Philippe Uzan avec lequel il a créé en 2016 Le Baiser de la mort, quintette pour cordes et piano inspiré de la découverte des ondes gravitationnelles. Le duo travaille actuellement à l’écriture d’un cycle de mélodies pour soprano et piano préparé, les Hawking Songs, rendant hommage aux importantes découvertes de Stephen Hawking concernant les trous noirs. Curieux et avide de nouveaux horizons sonores et musicaux, Fabien Waksman s’initie également à la composition électro-acoustique en collaboration avec le Centre de Création Musicale Art Zoyd et la claviériste Yukari Bertocchi-Hamada en vue d’une création pour piano et clavier électronique en janvier 2022.

Fabien Waksman.jpg